Municipales à Villefontaine : 50 questions aux candidats

logo CVUne association locale, « Citoyens de Villefontaine » a conduit pendant près d’un an une réflexion à l’occasion des municipales de mars 2014. Au final environ 50 questions ont été adressées aux listes candidates, mais aucune n’a cru bon d’y répondre explicitement. Elles concernent la commune, la communauté d’agglomération et au delà les territoires auxquelles elles appartiennent et sont restées ultérieurement d’actualité.

 
 
 
publié le 14 février 2014 – mis à jour octobre 2014
 

Questions aux candidats aux élections municipales <= A consulter en cliquant sur ce lien.

Elles s’enchaînent comme un en parcours à Villefontaine depuis la sortie de l’autoroute jusqu’au nouveau cimetière sur la route de Vienne ou encore depuis le quartier des Fougères jusqu’à La Verpillière ou St-Quentin Fallavier et s’organisent ainsi autour de 13 rubriques thématiques : 

 
  1. Rénovation urbaine de Villefontaine et restructuration d’un centre ville
  2. Zoom sur Le Centre Simone Signoret
  3. Zoom sur le bâtiment qui sera libéré par Casino
  4. Zoom sur le Village de Marques
  5. Plus généralement, quel développement de l’économie et quel soutien à l’emploi ?
  6. Zoom sur l’ancien IRET (institut de formation de France Télécom)
  7. Du sud-est au nord-ouest, la diagonale des infrastructures culturelles à Villefontaine
  8. Le déficit emplois-commerces pour la population de Villefontaine et leurs éloignements – cas extrême avec le quartier des Fougères
  9. Zoom sur les maisons de quartier
  10. Zoom sur la vie associative
  11. La ville solidaire et sûre pour des habitants confiants
  12. Villefontaine et la CAPI
  13. Le budget et les priorités de votre mandat

Analyse en date de février 2014, parue sur le site de l’association  :

Nos «50 questions» visent donc, en parcourant la ville et ses organisations (associations, maisons de quartier, points d’accueil multiples),  à faire préciser, à ceux qui aspirent à diriger la commune et l’agglomération, les leviers de la politique municipale qu’ils entendent mettre en œuvre : comment le Village de Marques va-t-il contribuer à la qualité de l’emploi local, comment la rénovation du centre ville va-t-elle favoriser la vie commune, etc. La municipalité va-t-elle, à l’avenir, amener tous les acteurs et institutions concernées à contribuer efficacement à la solution des questions posées.
L’emploi et l’économie constituent la préoccupation majeure de nos concitoyens; le chômage est important et beaucoup d’emplois sont situés sur les communes voisines ou vers Lyon. Villefontaine s’est aussi développée comme une mosaïque de quartiers de logements, parfois très isolés du centre comme celui des «Fougères», parfois stigmatisés ou discriminés positivement en «zones sensibles» (demain «prioritaires») et son rayonnement pâtit d’une image dégradée. Mais Villefontaine et la CAPI disposent d’atouts remarquables qu’il convient de jouer intelligemment et astucieusement pour l’avenir, l’emploi, leur rayonnement comme nous l’avons déjà développé par ailleurs.
Quant aux raisons données par le candidat, Maire sortant,  il est intéressant de se reporter à ses explications  (< = à retrouver via ce lien), qui exprime peut-être plus que l’embarras de sa propre liste… Il a beau souligner, centré et en caractères gras, que ce sont «ses colistiers (qui) l’incitent à la prudence» – est-ce bien vraisemblable ? -, que la crainte de voir piller son programme par ses concurrents le retient, …à moins de 13 jours du scrutin, on se dit qu’il est plus que temps de dévoiler au public cette pépite ! Enfin que dire du refus de s’exprimer dans des formats «dématérialisés», autrement dit de répondre par écrit, fusse via internet, quand on veut une ville tournée vers la création et l’innovation aujourd’hui !Il appartient bien sûr à chaque liste de mettre en valeur son programme. Mais nos questions, fruit d’une réflexion collective de plusieurs mois, sont légitimes et nécessaires. Surtout dans la commune de Villefontaine où l’abstention atteint des niveaux inquiétants, signe d’un manque d’intérêt pour les campagnes électorales locales, même avec un nombre important de listes. Ainsi lors des élections municipales de 2008, nous étions seulement 10056 inscrits sur les listes électorales et n’ont été décomptés que 5198 suffrages exprimés (51,59% des inscrits). La majorité municipale ne l’a emporté que par 18 voix d’avance ! Quel élan pour l’avenir !
En % aux inscrits les scores deviennent: R. Feyssaguet (DVD) : 21,68% –
F. Hugon (UG) : 17,44% – A. Vernice (DIV) : 6,82%
..donc le gagnant est élu par environ 1 électeur sur 5, bien moins que les taux donnés en fonction des suffrages exprimés, respectivement 47,19%, 37,96% et 14,85%.
NB (Précisions d’octobre 2014) : L’association « Citoyens de Villefontaine » a choisi de cesser ses activités et de se dissoudre en octobre 2014.
Publicités

3 réflexions sur “Municipales à Villefontaine : 50 questions aux candidats

  1. Pingback: « Initiatives citoyennes », qui en veut vraiment ? | Remue-méninges citoyen

  2. Pingback: Friches commerciale et culturelle à Villefontaine ? – Remue-méninges citoyen

  3. Pingback: Friches commerciale et culturelle à Villefontaine ? | Remue-méninges citoyen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s